Communication renforcée et diversification des ressources

La nouvelle feuille de route des chambres consulaires

avis d’expert CRM, entreprises, communication
Après une régionalisation qui a profondément impacté les chambres consulaires, celles-ci sont aujourd’hui confrontées à de nouveaux défis. Le projet de loi des finances 2018 leur demande en effet de contribuer à l’effort de redressement des finances publiques. Plus que jamais, elles doivent continuer de s’organiser et accélérer leur mutation pour maintenir leur position d’acteur indispensable de notre économie, en soutenant quotidiennement leurs ressortissants. Alors que certains envisagent déjà une fusion entre les CCI et les CMA, qui partagent des missions et des compétences parfois similaires, d’autres leviers, plus opérationnels, deviennent incontournables pour parvenir à remplir leur nouvelle feuille de route : renforcer leur communication et diversifier leurs revenus.

L’ART DE COMMUNIQUER POUR DÉVELOPPER SON RAYONNEMENT

Les entreprises connaissent peu l’éventail des services proposés par leur CCI territoriale dont les missions sont souvent mal identifiées.
Un véritable paradoxe lorsque l'ont connaît leur importance pour ces entreprises, par exemple pour soutenir l’économie numérique ou encore développer l’attractivité d’un territoire. Heureusement cette situation évolue positivement. Comme on peut le lire dans un article de la Tribune PACA « La volonté des présidents élus, que ce soit à Marseille comme à Nice ou ailleurs, est de valoriser le travail fait auprès des dirigeants. La CCI Nice Côte d'Azur avait justement concocté à l'automne 2016 une campagne de communication axée sur tout le panel des services apportés, – de l’audit à la facilitation des démarches administratives en passant par l’aide à l’export… - soucieuse de bien montrer que son quotidien, c'est bien de s'occuper des 74 000 entreprises que compte la Côte d'Azur ». C’est une évidence, la communication se place comme un enjeu majeur pour les chambres, non seulement pour attirer et soutenir de nouveaux entrepreneurs, mais aussi pour valoriser leurs actions auprès de l’opinion publique.

DIVERSIFIER LES SOURCES DE REVENUS

Avec une volonté forte du gouvernement de réaliser des économies dans les prochaines années, l’ensemble des collectivités se tournent dorénavant vers des sources de revenus alternatives. Une nécessité non seulement pour financer et pérenniser leurs actions, mais aussi pour gagner en autonomie. Les chambres consulaires n’échappent pas à ce phénomène. On observe par exemple un enrichissement du catalogue de services payants proposés aux ressortissants. Qu’ils s’agissent de formations, d’études ou autres coachings. Ces services à forte valeur ajoutée présentent un double avantage :
• Renforcer le rôle décisif que jouent les chambres dans l’accompagnement des ressortissants. Ainsi les chambres bretonnes ont-elles commandité, auprès de la société Goodwill management, une étude pour mesurer l’efficacité de ses actions (Le Télégramme). On y apprend par exemple que la « CCI Ille-et-Vilaine génère plus de 1,17 milliard d’euros, « une valeur 9,1 fois supérieure aux ressources mobilisées », explique Goodwill » (Ouest France).
• Développer leur capacité d’autofinancement.
Un cercle vertueux qui tend à s’accélérer dans les années à venir.

LE NUMERIQUE AU CŒUR DE LA MUTATION

Pour remplir cette nouvelle feuille de route, les chambres consulaires peuvent s’appuyer sur des solutions numériques telles que la GRC. En plus d’offrir un accompagnement personnalisé et collaboratif à chaque ressortissant, elles intègrent tous les outils nécessaires pour accroître leur rayonnement et leurs revenus. Par exemple, une solution GRC dédiée aux chambres consulaires comme Eudonet permet de suivre le parcours du ressortissant, commercialiser un catalogue de services, de mettre en place le processus de facturation en passant par les devis, de diffuser l’information de manière ciblée,... Pratique pour générer des indicateurs et les diffuser auprès de l’ensemble des parties prenantes pour valoriser leurs actions : élus, ressortissants, journalistes… En somme, un outil précieux pour répondre efficacement à ces nouveaux enjeux.