Quelle « stratégie immobilier » adopter face aux nouvelles technologies ?

La technologie évolue sans cesse. Elle modifie parfois radicalement le paysage commercial de certains secteurs en révolutionnant complètement leurs codes et leurs business modèle. Par exemple, l’arrivée d’internet et de différents acteurs comme Booking, AirBnb ou Tripadvisor a complètement transformé notre relation aux agences de voyages. De la même manière, le secteur de l’immobilier profite, ou subit selon les avis, d’autant de petites révolutions qui forcent même les grands groupes à revoir et à modifier leur manière d’appréhender leur marketing immobilier voire leur métier. Pourtant, l’arrivée de toutes ces nouvelles technologies ne signifie pas seulement de nouveaux défis, mais aussi de nouvelles opportunités. Voici quelques pistes sur la bonne stratégie à adopter et pourquoi !

La transformation digitale de l’immobilier et son « uberisation »

De nos jours, la question n’est déjà plus de savoir si une digitalisation complète du secteur de l’immobilier est possible. Elle l’est et s’est développée à une telle vitesse qu’elle échappe parfois à l’influence des acteurs traditionnels, à tel point que certains n’hésitent pas à utiliser le terme « d’uberisation de l’immobilier ». Les deux sont pourtant à distinguer même s’ils sont liés. D’un côté, la digitalisation se traduit par l’arrivée d’outils et de pratiques qui, certes, modifient la profession tandis que de l’autre, l’uberisation voit apparaître des acteurs qui bousculent l’ordre établi en proposant des services différents.

L’uberisation du secteur de l’immobilier : une réalité en marche

D’après le journal L’Express, en 2015, 30 à 40% des ventes immobilières se faisaient déjà entre particuliers grâce à des plateformes comme leboncoin, Seloger ou Pap. Cette dernière affiche d’ailleurs fièrement sur le bandeau de sa page d’accueil : « L’alternative n°1 aux agences immobilières ». Parallèlement, d’autres Start-up croissent et se taillent une vraie place sur le marché. Par exemple, Somhome ou Locatme offrent aux propriétaires et locataires de se rencontrer directement. Quant à lui, OMMi propose des outils centralisés pour filtrer les bâtiments, les locataires et organiser le tout. Enfin, même le marché du bien neuf n’est pas épargné et Ikimo9 offre la possibilité aux particuliers de rencontrer directement des promoteurs. Pourtant, malgré cette réalité et une certaine nécessité de voir un business modèle évoluer, les agences possèdent toujours de vraies cartes à jouer pour contrer cette uberisation.

La digitalisation, de nouvelles opportunités

Les nouvelles technologies de l’immobilier offrent des possibilités séduisantes pour les agences. Tout d’abord, différents outils permettent de mieux gérer l’information, de la trier, de la visualiser, de l’analyser, en somme de la décomplexifier. Combiner cette possibilité avec l’expérience d’un professionnel permet d’aller bien plus loin dans la relation client que ce que permettent actuellement certains algorithmes. Or, mieux connaître un client, c’est lui offrir une expérience personnalisée qui pourra vous distinguer et éviter qu’il ne se passe d’un intermédiaire !
Au-delà d’une meilleure analyse de ces « big data » de l’immobilier, les logiciels de gestion immobilière offrent un gain de temps important, car ils centralisent toute l’information en ligne, dans le cloud, et elle est donc partagée par l’ensemble des agents où qu’ils soient. Ce gain de temps offre lui aussi la possibilité de se réapproprier une meilleure relation à la clientèle pour se démarquer d’autant plus face aux autres agences et aux nouveaux acteurs digitaux. C’est le cas du groupe Dumur qui en adoptant la solution immobilier d’Eudonet a pu gagner un temps non négligeable et, ce faisant, des parts de marché.
Ce point apparait comme encore plus critique quand on sait que le nombre de logements loués ou possédés au cours d’une vie ne cesse de croître. Les clients ne représentent désormais plus une unique transaction, mais un panel de possibilités futures. Il est même conseillé d’entreprendre un véritable nursing omnicanal. Par exemple, prévenir par téléphone un client inscrit sur votre site web que des bureaux, proches de ses critères de recherche recueillis en ligne (avec son accord) sont disponibles sur le marché. Il sera probablement ravi de bénéficier d’une attention particulière. Si ce point est déjà capital dans le BtoC, il l’est d’autant plus dans le BtoB où les acteurs peuvent réellement tisser des liens et où cette relation client devient primordiale.

Un CRM au cœur de votre stratégie immobilière

Chez Eudonet, nous avons compris à quel point chaque secteur a besoin d’un outil spécialisé. C’est pourquoi nous développons un CRM, un logiciel de relation client, dédié à l’immobilier. Un tel logiciel peut devenir la pierre angulaire de votre relation client tout en étant suffisamment modulable pour s’adapter à toutes vos particularités. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus d’informations et que ce type de logiciel vous intéresse !

Le salon Rent, l’événement dédié aux nouvelles technologies dans le secteur de l’immobilier

Le 3 et 4 octobre, se tiendra, à Paris, le salon Rent. Ce salon se veut être l’événement où professionnels de l’immobilier et professionnels de la technologie peuvent se rencontrer. Évidemment, Eudonet s’y trouvera pour présenter ses solutions aux professionnels du secteur. C’est donc tout naturellement que nous pourrons vous présenter en détail tous les avantages de la digitalisation pour votre agence !